jeudi 9 février 2012

Quand les enfants travaillent

Par manque de temps, notre blog est un peu resté dans les oubliettes... Mais le travail, plus ou moins assidu, continue malgré tout...
Nos deux petits garçons progressent à leur rythme. Nous faisons exclusivement du Montessori, mais l'application en est parfois plus ludique. N'étant pas dans une école, n'ayant pas d'autres enfants régulièrement avec nous, le grand a particulièrement besoin que je sois près de lui, que je manipule moi-aussi du matériel. 
Je le fais volontiers, je travaille ainsi aussi, et je me familiarise avec... Même si cela n'est certes pas la meilleure solution, mais cela nous convient tous les deux et cela le stimule et le motive pour travailler.
J'essaye régulièrement de le laisser travailler seul, mais cela ne dure pas très longtemps. Ensuite, si je ne m'y mets pas, il tourne en rond et il ne veux plus travailler.
Quand je travaille avec lui, il me dit à chaque fois "Maman, j'aime travailler cela avec toi!". Et je crois que c'est la preuve qu'il faut s'adapter différemment à l'enfant quand on fait l'école à la maison, surtout quand il n'a pas l'émulation d'autres enfants. 
J'ai remarqué que quand son petit frère travaille aussi, il n'a pas besoin que je travaille, je suis juste là pour surveiller que le petit ne dérange pas son frère... Mais, quand le petit frère travaille la vie pratique, le grand ne fais plus que ça aussi... Jamais il ne sort un matériel sensoriel quand son petit frère fait de la vie pratique... Cela a du bon, puisqu'il attaque régulièrement le lavage du miroir, qui est entre autre une préparation indirecte à l'écriture. Il fait cette activité bien volontiers, même s'il a une préférence pour commencer toujours en bas du miroir... et même s'il fait les boucles dans le sens des aiguilles d'une montre. Bizarre, parce que les formes à dessin, il les fait dans le bon sens...

Voici quelques photos des nos activités Montessori

Le puzzle de l'Allemagne (qu'il essaye régulièrement, mais il a du mal à aller au bout)

Théophile avec un bloc de cylindre... pour une fois il les a tous sorti... souvent il se contente d'en sortir deux ou trois et de les remettre dedans...


 Des versées de nouilles

Grégoire fait les pliées... et le fait parfois "à sa façon"


 Voilà, un jour, Grégoire a trouvé (enfin!!)  l'intérêt de la tour rose et de l'escalier marron! Pour une première fois, il a "expérimenté" les deux... après que je l'ai initié d'abord à les travailler ensemble...ensuite il s'est lancé dans des constructions expérimentales....

Hmm, lequel on va mettre dans le trou?

Il s'est trompé, il s'en aperçoit de suite et il corrige
 


Son travail "libre"...


 

Des versées libres

Et Théophile avec son bac de semoule

 Une fois, le travail amorcé, Grégoire continue à travailler la tour rose avec l'escalier marron (parfois encore avec des petites idées de ma part... )